Ascension Online

JdR par Forum dans l'Univers de Mage l'Ascension
 
AccueilAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Document sans nom
   Accueil
   Remerciements
   Contactez-nous
 
  Présentation
   L'Univers de Mage
   Les Traditions
   Principes de la Magye
   Description des Sphères
   La Technocratie
   Fondations/Chantry
   Comment s'inscrire ?
 
  Règles
   Création de Perso
   Règlement
   Décrire un effet
   Les Combats
   Les Jets de Dés
   L'Expérience
 
  Les Campagnes
   Tous les Forums
   Mystères et Magye
   The Dark Side...
   Incarnae
   Questions/Réponses
 
  Communauté
   Portail PbF
   Midnight-Online

Une des composantes les plus importantes de Mage, et celle procurant le plus de plaisir, réside dans la description des effets magiques que vous souhaitez faire réaliser à votre personnage. C'est spécifiquement là, dns cette capacité à tordre la réalité selon votre propre volonté que réside une grande partie du plaisir de jouer à Mage.
Or, pluseurs difficultés viennent contrarier ce plaisir : avant tout le paradoxe et la contrainte qu'il vous impose de trouver des coïncidences afin que les effets que vous provoquez restent logiques et cohérent avec le paradigme commun des mortels. Le PbF lui aussi impose un fonctionnement précis afin d'éviter une lourdeur trop important et donc un ralentissement préjudiciable du rythme de jeu.

Ainsi, lorsque vous désirez utiliser une sphère et donc produire un effet magyque, il vous faut décrire intégralement l'effet désiré, et y inclure le plus de détails possible (nombre de cible, surface, durée, etc...) Il vous faut aussi préciser la ou les sphères impliquées, ainsi qu'éventuellement le niveau que vous estimez nécessaire dans chaque sphère impliquée (si vous ne réussissez pas à estimer le bon niveau, alors le Conteur peut s'en charger, mais il est tout dfe même préférable que vous indiquiez vous-même le niveau, ce qui permet de montrer que vous maîtriser votre "Art"). Enfin, il vous faut indiquer au Conteur la coïncidence que vous envisagez de faire jouer, ou directement si vous employez de la magie vulgaire. Dernier élément, si vous investissez de la quintessence, il vous faut, là aussi, le dire.
Tout ceci bien sûr en utilisant le plus possible le ton du récit et de la description romancée.
A partir de ces éléments, le Conteur pourra estimer la difficulté, le nombre de succès nécessaire pour atteindre l'effet souhaité, le nombre de round (en cas de réussite partielle, etc) et la nécessité ou pas d'y adjoindre un jet de capacité. Il pourra donc décrire la réussite de l'effet, son échec, et les conséquences sur votre environnement, et vous même.
IMPORTANT : indiquez tous les éléments ne faisant pas partie du récit entre crochets ; par exemple [Effet coïncidentiel de Force 2, sur 3 cibles pour une durée de 1 scène]. Pour le reste, efforcez vous de décrire avec le maximum de détails ce que votre personnage envisage de faire, comment il envisage de le faire, ceci en lien avec son propre paradigme.

Exemple
Je tente de projeter mon ouïe dans l'immeuble d'à-côté pour écouter ce qu'il se passe dans le bureau du Directeur Général. Pour cela, je prend mon téléphone portable, compose un numéro au hasard et fait mine de discuter avec un interlocuteur qui se trouverait dans la-dite pièce. [Effet de Correspondance 1, coïncidentiel,pour la durée de la scène]
(Le Conteur peut alors faire un jet de Représentation ou de Subterfuge pour voir si la simulation de conversation téléphonique est crédible, et sait qu'il faudra 3 succès au jet d'Entéléchie d'une difficulté de 4.)

N'hésitez pas à agrémenter votre description de nombreux détails, une grande partie du plaisir à lire et à jouer à Mage réside dans ces moments où le monde vous appartient et où vous tentez de berner les esprits du Paradoxe !

 

Détails mécaniques de la création d'un effet magyqye

Pour ceux qui voudraient entrer dans la mécanique de la création d'un effet magyque, voici comment cela se déroule et comment le Conteur résout votre action.
(Je précise que vous n'avez nullement besoin de connaître le mécanisme et les règles pour décrire un effet magyque, la connaissance de vos sphères et votre imagination sont l'essentiel...)

Que voulez vous faire et comment ?
Quel effet voulez vous obtenir et comment ?
Que fait votre personnage, en accord avec son paradigme, pour que cela se produise ?
Comment apparait l'effet ? Combien de emps devra-t-il durer et combien de cibles touchera-t-il ?
Combien de temps cela prend il ?

Savez vous comment le faire?
Avez vous la sphère appropriee ?
Votre mage a-t-il besoin de l'aide d'une capacite courante ?
Le paradigme du mage comprend il l'effet ?

Réussissez vous?
Le Conteur fait un jet d'entelechie de votre personnage selon la difficulte appropriee:
- Coincidentale: plus haute sphère +3,
- Vulgaire sans temoin: plus haute sphère +4,
- Vulgaire avec temoins: plus haute sphère +5,
Il peut ajouter ou soustraire tous les modificateurs applicables, dans la limite de + ou - 3.
Si vous avez indiquez que vous dépensiez de la quintessence ou de la volonte, le Conteur en tient compte.
Le Conteur constate le succès ou l'échec de votre tentative et repetez éventuellement le tout pour des effets etendus.

Que s'est il passe?
Votre magie a t elle produit un effet important ?
La cible a-t-elle resisté a votre effet ?Dans ce cas-là, le nombre de succes de sa résistance est déduit de votre nombre de succès.
Avez vous reussi ? Le Conteur décrit l'effet et si c'est en vulaire, vous attribut les points de paradoxe (un par niveau dans la plus haute sphère pour les effets vulgaires, plus un s'il y a des temoins),
Avez vous echouez ? Si c'est le cas, mais que l'echec n'est pas critique, le Conteur vous attribut les points de paradoxe et décrit l'échec de votre effet,
Avez vous obtenu un echec critique ? Si c'est le cas, le Conteur vous attribut un nombre de points de paradoxe approprie et non le montant normal.

Echec critique coincidental : un point de paradoxe par niveau dans la plus haute sphère utilisée,
Echec critique vulgaire sans temoin : un point de paradoxe pour l'echec critique + un par niveau dans la plus haute sphère,
Echec critique vulgaire avec temoins : deux points de paradoxe + deux points par niveau dans la plus haute sphère utilisée.

Avez vous plus de cinq points de paradoxe? Si c'est le cas, le conteur devra faire un test pour un eventuel contrecoup.